Bienvenue - Welcome

Je collige la généalogie de la famille Ritchot. La généalogie est ma passion. En visitant ce blogue, vous découvrirez que si c'est une science, ce n'est pas sorcier !
Toute information sur la famille Ritchot, ses variantes et les familles alliées sont les bienvenues !
I am a Ritchot family researcher. I want to share my passion for genealogy. It may be a science, but it can be fun !
All informations on Ritchot and related families are welcome !

dimanche 15 mai 2011

Ruth Ellen Brosseau, la néo-députée néo-démocrate de Berthier-Maskinongé


Il y a longtemps que je n'ai pas donné signe de vie sur ce blogue, mais je ne suis pas restée inactive pour autant !

L'actualité politique québécoise et canadienne nous a réservé une surprise de taille le 2 mai dernier. En effet, une vague a balayé le Québec, où 59 circonscriptions fédérales détenues par les Libéraux, les Conservateurs et surtout bloquistes sont passées au Nouveau Parti Démocratique, d'allégeance centre-gauche. La plupart des nouveaux élu(e)s étaient de parfaits inconnu(e)s et certain(e)s n'ont même pas fait campagne !

La plus célèbres des ces illustres inconnu(e)s est certainement Ruth Ellen Brosseau, une Québécoise anglophone, née à Montréal, qui a grandi à Hudson avant que sa famille déménage à Kingston (Ontario), où elle a fréquenté l'école d'immersion française. La « député fantôme » était en passe de devenir un mythe, puis son père a donné une courte entrevue sur les ondes de la chaîne de nouvelles en continu RDI :

Mme Brosseau n'a donné signe de vie que plusieurs jours après son élection et a finalement visité sa circonscription le 11 mai.


Ce qui surtout retenu l'attention des médias, c'est que électeurs de Berthier-Maskinongé, une circonscription rurale et francophone, aient voté pour une anglophone qui n'a jamais mis les pieds dans leur circonscription. Voulant tirer les choses au clair quant aux origines de Ruth Ellen Brosseau, je me suis mise en mode quête généalogique, et j'ai déniché la nécrologie de son grand-père paternel,

puis on m'a fourni celle de sa grand-mère.

Grâce à ces deux documents, j'ai pu compléter la lignée ancestrale de la nouvelle élue.





BROSSEAU, Marc
BROUILLETTE, Michelle (Claude & Ruth Witty)
m. 20 février 1982, St-Bruno (Mount Bruno United Church)

BROSSEAU, Arnold
FILTEAU, Pauline (Louis & Béatrice Gratton)
m. 25 juin 1949 Mtl (St-Pierre-Claver)

BROSSEAU, Aimé
BEAUVAIS, Yvonne (Arthur & Mélina Paradis)
m. 22 août 1916, St-Lambert

BROSSEAU, Alexandre
GIROUX, Théolymphe (Pierre & Cécile Hébert)
m. 12 février 1877, Paincourt (I.C.) Ont.

BROSSEAU, Julien
MARTIN, Clothilde (Hippolyte & Marie-Anne Dubuc)
m. 11 février 1839, St-Philippe-Laprairie

BROSSEAU, Jérémie
DUPUIS, M-Claire (Paul & Elisabeth Hébert)
m. 15 octobre 1804, St-Philippe-Laprairie

BROSSEAU, Louis
FRICHET, Louise (Étienne & Marie-Anne Guillot)
m. 15 juin 1769, Chambly Canton

BROSSEAU, François
LEBER, M-Josephe (François & Marie-Anne Magnan)
m. 17 octobre 1729, Laprairie

BROSSEAU, Pierre
BOURBON, Barbe (Jean & Marie-Anne Benoit)
m. 9 juin 1698, Laprairie

BROSSEAU, Denis
HUBERT, M-Madeleine (Guillaume & Marguerite Meusnier)
m. ct 15 octobre 1670, Ameau (Trois-Rivières)

L'ancêtre était meunier, fils de Jean Brosseau et Perrine Gobin, natif de la paroisse de St-Sébastien-d'Aignes, commune aujourd'hui rattachée à Nantes (Loire-Altlantique) en Bretagne.
Son épouse est une fille du Roi, native de la paroisse de Notre-Dame de Mantes-sur-Seine (Yvelines).
Comme on le voit, les origines de la nouvelle députée sont toutes françaises, mis à part celles de sa mère.

4 commentaires:

Ruth a dit…

La mère s'appelle Michelle Brouillette.

Source : Institut de généalogie Drouin, BSQ, # 82-139717

GenRitchot a dit…

Merci de l'information. Ce mariage ne figurait pas dans l'Index consolidé des mariages de la Province de Québec (ISQ), mais le formulaire, lui existe bel et bien !

Anonyme a dit…

Vraiment intéressant ce que tu as trouvé!

Jeanne

ClaudeL a dit…

Belle idée et belle recherche. Faudrait bien que je fasse la lignée de "ma" députée: Mylène Freeman. Rien que parce que son père est Irlandais, hihi! Mais pas aussi facile que de trouver les lignées "françaises".