Bienvenue - Welcome

Je collige la généalogie de la famille Ritchot. La généalogie est ma passion. En visitant ce blogue, vous découvrirez que si c'est une science, ce n'est pas sorcier !
Toute information sur la famille Ritchot, ses variantes et les familles alliées sont les bienvenues !
I am a Ritchot family researcher. I want to share my passion for genealogy. It may be a science, but it can be fun !
All informations on Ritchot and related families are welcome !

mercredi 3 février 2010

Sur la photo du blog

La corniche de mon blog est ornée d'une photo assez spectaculaire. Il s'agit de l'épicerie tenue par François-Xavier Ritchot et sa seconde épouse Philomène Vézina.

L'édifice qui abritait cette épicerie existe toujours. Il est situé dans le quartier montréalais de Saint-Henri, au 3768 de la rue Notre-Dame Ouest, à l'angle de la rue Saint-Ferdinand. Chose extraordinaire, le rez-de-chaussée est toujours occupé par un commerce.

François-Xavier Ritchot, fils de Jean-Baptiste Ritchot et Marie-Louise Rivest, est né à St-Roch-de-L'Achigan 19 janvier 1829. Il épouse Denyse (dite Dulisse) Dubeau (fille d'Alexandre Dubeau et de Marie Tétrot dit Ducharme) vers 1850 à New York. Sa première épouse meurt le 10 juin 1890. Douze enfants sont issus de cette union, dont six atteindront l'âge adulte. Les fils travailleront dans le transport ferroviaire, ou comme courtier ou entrepreneur.

Il se remarie avec Philomène Vézina, veuve d'Éleuthére Mathieu, le 18 avril 1894 à l'église Très-St-Nom-de-Jésus de Maisonneuve. Le couple n'aura pas de postérité. Les enfants qu'on aperçoit sur le balcon du premier étage sont probablement issus de la première union de Philomène Vézina.

Cette branche de la famille Ritchot est associé au domaine du transport, particulièrement le chemin de fer. Tous les frères ont été employés de la Compagnie du Grand Tronc (Grand Trunk Railway) et une soeur a épousé un charpentier spécialisé dans la construction de rails de chemin de fer et de ponts.

François-Xavier Ritchot a d'abord oeuvré comme carrossier. Il semble que son commerce ait été assez florissant, puisqu'on trouve des annonces dans le Lovell's Directory dès les années 1860. Cependant, des revers de fortune le force à se réorienter et il ouvre son épicerie vers 1900. (source : Claude Auger, chercheur des familles Cogger et Ritchot)

François-Xavier Ritchot décède à Saint-Henri le 23 janvier 1923. Son avis de décès a été publié dans La Presse.


La photo de l'épicerie F-X Ritchot fait partie de la collection de la Société historique de Saint-Henri.
http://www.saint-henri.com/

1 commentaire:

Jeanne a dit…

OH! Je veux aller voir ce qu'est devenu cet immeuble! Histoire super intéressante!