Bienvenue - Welcome

Je collige la généalogie de la famille Ritchot. La généalogie est ma passion. En visitant ce blogue, vous découvrirez que si c'est une science, ce n'est pas sorcier !
Toute information sur la famille Ritchot, ses variantes et les familles alliées sont les bienvenues !
I am a Ritchot family researcher. I want to share my passion for genealogy. It may be a science, but it can be fun !
All informations on Ritchot and related families are welcome !

samedi 23 janvier 2010

Mon patronyme : Ritchot (évidemment …)

Pour ma première participation au patronyme du samedi (Surname Saturday*), j’ai choisi de vous parler de mon patronyme.

Une précision s'impose : la prononciation ! On dit Ri-T-chot. On prononce le T central AVANT le ch. En règle générale, on prononce aussi le T final, mais ce n’est pas une obligation absolue.

On me demande souvent si mon patronyme est italien. À cette question, je réponds que notre nom est québécois pure laine, car il a été inventé en Nouvelle-France. Pour les personnes qui se demandent encore comment ce nom est apparu, rappelons qu'il s'agit d'une transposition phonétique du prénom de père de notre ancêtre (Richard Nason). Quand le jeune captif anglo-américain Jacques Nason a été baptisé par le missionnaire jésuite, ce dernier a écrit ritchot :

Registre de St-François-du-Lac (comté Yamaska)
Bapteme de
ritchot
9 ans

Lan 1691, le 6 de janvier, je soussigné louis andré, de la
compagnie de Jésus faisant les fonctions curiales pour les francs
et les sauvages ay baptisé avec les ceremonies de leglise dans la
chapelle du sieur Crevier seigneur du lieu Jacques ritchot fils de
ritchot [naxonx] et de Suzanne calquet. Le parrain a esté Jean-Baptiste
René Crevier dit Menoche et la marraine a esté
Marguerite Crevier qui ne savent pas signer
Louis André dela compagnie de Jesus


Le patronyme a subi plusieurs transformations dans les registres anciens, mais l'orthographe s'est stabilisée assez rapidement. La plus commune est Ritchot, suivie de Ritchotte. On peut assez facilement déterminée de quelle branche familiale est issue la personne portant le patronyme. Il y a la branche aînée (Ritchotte) et la branche cadette (Ritchot).

Bien qu'il reste des Ritchot dans leur terroir d'origine de L'Assomption et les environs, il n'en est pas de même pour St-François-du-Lac, Yamaska et les villages voisins de Saint-Guillaume, Saint-David et Saint-Eugène-de-Grantham, où vécurent pourtant plusieurs générations de Ritchotte. Aujourd'hui, le seul endroit où vous trouvez ce patromyme est… le cimetière paroissial.

Les Ritchot, descendants du benjamin de l'ancêtre, Pierre-Louis (marié en 1742 avec Marie-Claire Lefebvre), se retrouvent en grande majorité dans la grande région montréalaise, mais aussi en Abitibi et à Québec. Une autre branche a immigré vers le Maine dans les années 1870 et on en retrouve des rameaux dans d'autres états américains. Enfin, un autre rameau familial, originaire de L'Assomption et L'Épiphanie (dans Lanaudière) se retrouve dans l'Ouest canadien.

Les Ritchotte descendent de François-Joseph (marié en 1737 avec Marie-Anne Giroux). Ils se retrouvent un peu partout en Amérique, le plus gros contingent, parti du comté d'Yamaka, berceau de la famille, s'est implanté en Nouvelle-Angleterre à partir du milieu du XIXème siècle. On retrace des branches Québec dans la Gatineau et les villes industrielles comme Drummondville, Sorel et Saint-Jean-sur-Richelieu, et bien sûr Montréal.

Un rameau assez important est celui des descendants de Joseph-Michel, qui a quitté son village de St-Michel d'Yamaska comme voyageur en 1799. On les retrouve encore aujourd'hui dans l'Ouest canadien et américain. On trouve aussi des Richotte, issu du même ancêtre, surtout dans les deux Dakota et dans la région de Seattle WA. Cependant, d’autres descendants de François-Joseph, implantés en Nouvelle-Angleterre et au Michigan, ont aussi adopté l'orthographe Richotte.

Il y a aussi quelques branches qui ont échangé le patronyme Ritchot pour Richards et Richard, entre autres les fils de Pierre Ritchotte et Dorothée Cartier, Godefroy et Pierre, qui se sont enrôlés du côté des Nordistes dans la Guerre de guerre de Sécession américaine (1861-1865), ont essaimé de Erving MA et les descendants d'Antoine Ritchotte dit Melin, qu’on retrouve dans la région de Sherbrooke au Québec.

Bien sûr, toutes ces branches, je ne les ai pas trouvées toute seule. J'ai contacté des descendants et plusieurs descendants m’ont contacté pour relier les rameaux familiaux de l'arbre généalogique. Par ce message, j’espère en réunir encore plus.

(*Surname Saturday : Geneabloggers invite les blogueurs à créer un message sur un patronyme en particulier, son origine, sa distribution géographique et la place qu’il occupe dans leurs recherches généalogiques.)

4 commentaires:

Jeanne a dit…

Waaah! C'est vraiment intéressant!

Jeanne a dit…

C'est très intéressant de constater comment les noms se transforment avec le temps et de voir d'où ils sortent...

Stang Myster a dit…

Vraiment cool ce que tu as fait. Je suis décédent de Lorenzo Ritchotte. Je ne sais pas ou il se situe, mais je vais chercher un peu. Bon travail!

GenRitchot a dit…

Merci. Les commentaires, surtout positifs, sont toujours appréciés.